Accueil / Maladies / Anthracnose du platane

L'anthracnose du platane (sycamore anthracnose) Apiognomonia veneta (Sacc. And Speg.) Höhn

Ordre : Ascomycètes

Famille : Valsaceae

Statut réglementaire : aucun

Ph. William Jacobi, Colorado State University, Bugwood.org

Fiche technique

Plantes hôtes

Apiognomonia veneta est spécifique à Platanus spp.

Biologie

Ce champignon passe l'hiver à l'état de périthèces sur les feuilles tombées au sol, de mycélium au niveau des chancres sur les rameaux, les brindilles, les bourgeons. Au printemps, il y a libération des spores au niveau des chancres, et par les périthèces sur les feuilles tombées au sol. Les spores sont transportées par les pluies et le vent. Ces spores contaminent les jeunes feuilles au débourrement. Avec l'humidité, le champignon pénètre dans les jeunes feuilles et dégrade les tissus.

Le développement de cette maladie est favorisé par des printemps frais et humides. Les nouvelles feuilles atteintes brunissent, se flétrissent et tombent ; l'arbre peut alors perdre une grande partie de son feuillage. Par temps sec, la maladie cesse d'évoluer. L'arbre peut alors former de nouvelles feuilles jusqu'en été et retrouver une frondaison entièrement verte.

Symptômes et dégâts

Les symptômes de cette maladie sont variables :

-dessèchement de rameaux, de brindilles avant débourrement au dessus des chancres ceinturant les rameaux,

-dessèchement des bourgeons avant débourrement ; présence de chancres à la base des bourgeons,

-dessèchement de jeunes pousses pendant la phase d'étalement des feuilles,

-nécroses brunes le long des nervures des feuilles. Les feuilles peuvent alors se déformer et tombent prématurément.

  • Ph. Clemson University - USDA Cooperative Extension Slide Series
Haut de page

Au printemps des spores sont libérées au niveau des chancres et des feuilles tombées au sol.

Véhiculées par l'eau et le vent, elles contaminent les feuilles récemment écloses qui sont particulièrement sensibles. A la fin du printemps, les bourgeons atteints ne débourrent pas, les feuilles atteintes présentent de petites tâches généralement le long des nervures. Les tâches grossissent pour donner en début d'été de grosses zones de nécroses brunes à noires. Les feuilles atteintes se flétrissent et tombent prématurément.

Ces dégâts ne sont pas fatals pour les arbres. Généralement, les arbres produisent de nouvelles feuilles au début de l'été. Même lors de fortes attaques, les arbres ne dépérissent pas. En revanche, plusieurs années successives avec de fortes défoliations peuvent affaiblir un arbre et le rendre plus sensibles à d'autres maladies ou insectes xylophages.

Moyens de lutte

Pour diminuer les risques d'infection d'une année sur l'autre, éliminer toutes les feuilles tombées au sol et les brûler. Tailler les brindilles, rameaux présentant des zones de chancres et les brûler. Traiter les plaies de et les blessures par des badigeons antifongiques

Apporter de l'engrais et de l'eau aux arbres ayant perdu une grande partie de leurs feuilles.

Traiter à l'automne les zones de chancres avec un produit anti-fongique.

Traiter lors de la période sensible de l'arbre (entre le débourrement des bourgeons et la fin de l'étalement des feuilles).

Pour connaître la liste des produits homologués sur arbres et arbustes d'ornement contre les maladies diverses et pour connaître la liste des produits de protection des plaies de taille se référer au site: http://e-phy.agriculture.gouv.fr