Accueil / Ravageurs / Thrips californien
thrips adulte

Le thrips californien Frankliniella occidentalis

Espèce cosmopolite originaire d'Amérique du nord. En Europe on retrouve cette espèce au Portugal, en Espagne, France, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Suisse, Italie, Grèce, en Autriche, Croatie, Finlande, Suède, Hongrie, ... principalement sous serres mais aussi en champ dans les régions méridionales.

Les pontes et prises alimentaires du thrips californien détériorent la valeur commerciale des végétaux attaqués. Mais il est aussi le vecteur du tomato spotted wilt virus (TSWV) et du tobacco streak ilarvirus (TSV).

Ordre : Thysanoptère - Famille : Thripidae

Statut réglementaire : organisme de quarantaine

Photos Forestry images

Fiche technique

Plantes hôtes :

Frankliniella occidentalis est une espèce très polyphage que l'on retrouve sous serres notamment sur gerbera, cyclamens, chrysanthèmes, saintpaulia, rosiers, ... mais aussi sur tomates, poivrons, concombres, aubergines, laitues. En champs on le retrouve sur pêchers, abricotiers, pruniers, pamplemoussiers, vigne, coton, ainsi que sur œillets, glaïeuls, pois, haricots, tomates, poivrons, carottes, oignons et fraisiers.

Morphologie :

A) les adultes

Les adultes mâles mesurent environ 1,3 mm et sont jaune pâle. L'abdomen est étroit et arrondi à son extrémité. Les femelles mesurent moins d'1,70 mm, sont jaune-brun avec un abdomen plus arrondi et pointu.

B) Les pré-nymphes et le nymphes

Toutes deux sont blanches et portent des ébauches alaires. La nymphe commence à présenter la distribution adulte des poils.

C) Les larves

Les larves L1 mesurent 0,65-1,2mm et les larves L2 1,49-1,79mm. Elles sont blanc-jaune. Le dixième segment abdominal est sombre et la tête porte une zone gris pâle à l'arrière de la soie dorsale D4.

Biologie :

Les femelles pondent leurs œufs dans le parenchyme des feuilles, des fleurs, des fruits. Chaque femelle pond 20 à 40 œufs. Les œufs éclosent entre 4 et 13 jours selon les températures. Deux stades larvaires se succèdent, un stade pré-nymphe et un stade nymphe. Seuls les stades larvaires se nourrissent activement. La première mue intervient selon les températures au bout de 1 à 7 jours. L2 dure de 3 à 12 jours. L2 passe ensuite au stade de pré-nymphe. Le stade nymphe se déroule au sol ou dans les fleurs ou tout autre site bien protégé. Les adultes émergent 2 à 9 jours après la nymphose. La ponte débute en moyenne 3 jours après l'émergence.

Les adultes sont très facilement véhiculés par le vent sur des distances importantes.

Symptômes et dégâts :

Les attaques entraînent une décoloration de la face supérieure des feuilles avec une dépression au niveau des points d'attaques, un aspect argenté des feuilles, des déformations, des retards de croissance, et des bosses brunes. Au niveau des fleurs on observe des décolorations, des cicatrisations sur les fleurs et les pétales. Si l'attaque débute en même temps que le débourrement, les boutons floraux peuvent être déformés. Frankliniella occidentalis se nourrit principalement des fluides végétaux mais de pollen et de nectar. Les pontes et les prises alimentaires détériorent de manière plus ou moins importantes la valeur commerciale des végétaux attaqués.

Frankliniella occidentalis est aussi le vecteur du tomato spotted wilt virus (TSWV) et du tobacco streak ilarvirus (TSV).

  • Sur feuille
  • Sur fleur
  • Sur fruits

Moyens de lutte

A) Lutte Chimique

La lutte est assez difficile car l'insecte se cache dans les anfractuosités de la plante et dans les organes végétaux très serrés. Les œufs sont pondus dans l'épiderme et sont donc protégés. Les pré-nymphes et les nymphes sont elles souvent enfouies dans le sol. Pour connaître la liste des produits autorisés, consulter le site: http://e-phy.agriculture.gouv.fr, rubrique usages.

B) lutte biologique

Une lutte biologique est possible avec les auxiliaires de lutte Amblyseius barkeri et Neoseiulus cucumeris (acariens).

En rapport avec le thrips californien

Cultures associées